Historique du CNC

Crée par la loi du 25 octobre 1946, le CNC, Centre national de la cinématographie, est né des suites de la concertation entre les pouvoirs publics et les professionnels du cinéma.

Depuis le 24 juillet 2009 le CNC est devenu le Centre national du cinéma et de l'image animée afin d'entériner l'évolution qui, depuis 1946, a conduit à l'extension de son champ d'action au-delà du seul cinéma (audiovisuel, vidéo, multimédia, jeu vidéo...).


dates clées

2013

- 15 juillet : Frédérique Bredin est nommée présidente du CNC

2012

- 21 mars : la Commission européenne autorise l’aide sélective du CNC à la numérisation du patrimoine cinématographique
- 7 mars : accord pour garantir la qualité de projections des films dans les salles de cinéma à l’ère du numérique
- 6 février : les aides aux cinémas du monde sont autorisées par Bruxelles

2011

- 21 décembre : 1ère édition du jour le plus Court
- 7 novembre : remise du rapport de Marc-Olivier Dupin sur « La musique à l'image » . Pour une création cinématographique et audiovisuelle plus musicale
- 25 octobre : le CNC fête ses 65 ans
- 26 septembre : remise du rapport de Michel Gomez sur la transparence de la filière cinématographique : la relation entre le producteur et ses mandataires
- 27 juillet : renouvellement de l’agrément de la formule d’abonnement « Le Pass »
- 11 juillet : lancement officiel de l'Académie franco-russe de cinéma
- 14 juin : renouvellement de l’agrément de la formule d'abonnement "UGC Illimité"
- 15 mai : accord-cadre sur la numérisation des oeuvres cinématographiques
- 5 avril : remise du rapport de la mission Chevalier sur la fiction française
- 1er avril : mise en place du "web Cosip"
- 11 janvier : remise du rapport de Sylvie Hubac sur le développement des services de médias à la demande
- 1er janvier : Eric Garandeau est nommé président du CNC

2010

- 16 décembre : signature de l’accord relatif à la transparence dans la filière cinématographique
- 30 novembre : premier Conseil d’administration du CNC depuis sa création
- 2 septembre : mise en place de l’aide sélective à la numérisation des salles de cinéma
- 11 juin : publication du décret statutaire relatif au Centre national du cinéma et de l'image animée, marquant l'aboutissement de la réforme du statut du Centre. Le Centre national de la cinématographie devient le Centre national du cinéma et de l'image animée, il sera désormais doté d'un conseil d'administration et d'un président

2009

- 1er décembre : entrée en vigueur du crédit d'impôt international
- 24 juillet : nouveau code du cinéma et de l'image animée
- 23 juin 2009 : Frédéric Mitterrand est nommé ministre de la culture et de la Communication
- Mars 2009 : remise du Rapport de Roch-Olivier Maistre sur les engagements de programmation

2008

- Décembre : remise du Rapport Auclaire sur la diffusion culturelle du cinéma et l'éducation à l'image
- Juillet : remise du Rapport Chevallier sur le dispositif des Sofica
- Mai : mise en place du Crédit d'impôt jeu vidéo
- Avril : remise du rapport du groupe de travail sur le modèle économique du cinéma numérique

2007

Christinne Albanel est nommée ministre de la Culture et de la Communication

2006

- Novembre : mise en place du fonds "Images de la diversité"
- Juillet : remise du rapport de Jean-Pierre Leclerc Mission de médiation et d'expertise relative aux conditions actuelles des sorties de films en salles
- Juin : lancement du Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle

2005

- Véronique Cayla est nommée directrice générale du CNC

2004

- Renaud Donnedieu de Vabres est nommé ministre de la culture et de la Communication
- Catherine Colonna est nommée directrice générale du CNC
- Mise en place des conventions Etat - CNC - Régions “ 1 euro pour 2 euros ”

2003

- Création de la Direction de la création, des territoires et des publics

2002

- Mise en place de l’aide aux nouvelles technologies en productions (NTP)
- Jean-Jacques Aillagon est nommé ministre de la Culture et de la Communication

2001

- David Kessler est nommé directeur général du CNC

2000

- Catherine Tasca est nommée ministre de la Culture et de la Communication
- Création de la Direction du multimédia et des industries techniques (DMIT)

1999

- Jean-Pierre Hoss est nommé directeur général du CNC
- Mise en place du PRIAMM - Programme pour la recherche et l’innovation dans l’Audiovisuel et le multimédia, devenu en 2001 le RIAM – Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia

1998

- Lancement du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma

1997

- Catherine Trautmann est nommée ministre de la culture et de la Communication

1995

- Phillippe Douste-Blazy est nommé ministre de la Culture
- Marc Tessier est nommé directeur général du CNC

1994

- Mise en place du soutien financier à l'édition vidéo

1993

- Jacques Toubon est nommé ministre de la Culture et de la Francophonie

1991

- Création de la Direction des affaires européennes et internationales

1989

- Dominique Wallon est nommé directeur général du CNC
- Lancement du dispositif Collège au Cinéma
- Création du Fonds d'aide à l'édition multimédia (FAEM)

1988

Jack Lang est nommé ministre de la Culture et de l'Education nationale

1986 
 
- François Léotard est nommé ministre de la Culture et de la Communication
- Mise en place du Compte de soutien financier à l'industrie des programmes audiovisuels (COSIP)
- Première aide à l’innovation technologique

1985

- Création d'une direction des programmes audiovisuels

1984

- Jérôme Clément est nommé directeur général du CNC
- Création du Fonds Sud Cinéma

1982

- Institution d'un Médiateur du cinéma

1981

- Jack Lang est nommé ministre de la Culture

1978

Jean-Philippe Lecat est nommé ministre de la Culture et de la Communication

1977

- Michel d'Ornano est nommé ministre de la Culture et de l'Environnement
- Instauration du dépôt légal des films pour les films français

1976

- Françoise Giroud est nommée secrétaire d'Etat à la Culture

1974

Michel Guy est nommé secrétaire d'Etat à la Culture

1973

- Pierre Viot est nommé directeur général du CNC

1971

- Jacques Duhamel est nommé ministre des affaires culturelles

1970

- André Bettencourt est nommé ministres des Affaires culturelles

1969

- André Astoux devient directeur général du CNC

1968

- Création du Service des archives du film

1965

- Décès de Michel Fourré-Cormeray. André Holleaux devient directeur général du CNC

1960

- Reconnaissance des salles Art et Essai

1959

- André Malraux est nommé ministre d'Etat chargé des affaires culturelles
- Michel Fourré-Cormeray redevient directeur général du CNC
- Mise en place de l'Avance sur recette
- Institution du Compte de soutien financier
- Mise en place du soutien financier aux industries techniques
 

1956

- Création du code de l'industrie cinématographique

1953

- Création d'un fonds de développement de l'industrie cinématographique

1952

- Jacques Flaud est nommé directeur général du CNC

1948

- Création de la taxe spéciale additionnelle (TSA)

1947

- Michel Fourré-Cormeray est le premier directeur général du CNC
- Transfert au ministère de l'Industrie et du Commerce des attributions concernant le cinéma

1946

- Création du CNC par la loi du 25 octobre 1946

1944
- Création de la CST – Commission supérieure technique de l’image et du son