protéger

Depuis 1969, le CNC est chargé de la politique en faveur du patrimoine cinématographique.

La Direction du patrimoine cinématographique couvre l'ensemble des actions de collecte, de conservation, de sauvegarde, de traitement physique et documentaire ainsi que la valorisation de ce patrimoine qui concerne le "film" et le "non film", soit l'ensemble des documents se rapportant au cinéma.

Initiatrice d'actions spécifiques en faveur du patrimoine cinématographique, la Direction du patrimoine cinématographique assure également la tutelle, le soutien financier et la coordination des grandes institutions patrimoniales consacrées au cinéma (Cinémathèque française, Bibliothèque du Film, Cinémathèque de Toulouse, Institut Lumière de Lyon).

Elle soutient tous types d'actions (initiatives culturelles, pédagogiques, de formation, de promotion ) concernant ce patrimoine. Enfin, elle participe dans ce domaine à toutes les initiatives d'ordre international (coopération avec les archives étrangères, réflexion et évolution juridique en liaison avec les grandes organisations européennes, internationales - UNESCO, Union européenne, Conseil de l'Europe...).

Depuis 1991, cette politique s'est notamment manifestée autour de quatre axes d'intervention.

Le CNC assume depuis la loi de 1992 la responsabilité du Dépôt légal des films sur support photochimique. A ce titre, les Archives françaises du film collectent, conservent, cataloguent et communiquent cette collection.

L'enrichissement des collections notamment dans le domaine du non film a été encouragé. Des crédits spécifiques ont été dégagés à cette fin pour permettre l'acquisition d'objets et de documents se rapportant à la cinématographie.